Joueur bouteille ruinart
Made in FrancePrototype

Un micro-usinage d’excellence pour un babyfoot Bonzini d’exception

Pour l’inauguration de son MH LAB 78, la célèbre maison de vins et spiritueux Moët § Hennessy a commandé, début 2016, à son fournisseur, Dymant, un client de Delta Neo, spécialisé dans les objets et accessoires d’exception, un babyfoot très haut de gamme et unique dont les joueurs, au nombre de 22, doivent être tous matérialisés par des bouteilles Ruinart en métal poli, et ce, dans un délai relativement court, puisque la table doit être en place et utilisable courant juillet.

De prime abord, ce projet semble simple, d’autant que, hormis ce profil imposé, Delta Neo a toute latitude pour proposer des solutions dans le respect de la configuration de la table de babyfoot envisagée par Moët § Hennessy et des normes en vigueur de ce jeu.

Mais, très vite, le bureau d’études de Delta Neo se rend compte qu’il faut combiner de multiples contraintes et que la tâche s’avère beaucoup plus ardue qu’imaginé.

Chaque « joueur-bouteille Ruinart », à l’instar des bouteilles en verre éponymes, se doit d’avoir un corps conique volumineux aux épaules arrondies, surmonté d’un col allongé plus fin, lui-même fermé à son extrémité par la forme du bouchon de champagne traditionnel.  Chaque joueur, comme dans tout jeu de babyfoot, se doit d’être fixé solidement au niveau des épaules sur une barre d’acier et équilibré de haut en bas pour rester vertical car c’est le culot de la bouteille, forcément plus lourd, qui doit frapper la balle en liège au même titre que les pieds d’un « joueur bonhomme » classique.
De plus, l’ensemble « barre-joueur » doit être suffisamment léger pour en permettre une manipulation ergonomique.

Le défi est donc lancé, et les techniciens de Delta Neo adorent ce type de challenge.

Delta Neo décide de réaliser cet objet en plusieurs parties et avec des matières différentes pour répondre aux lois naturelles d’équilibre. Les plans de chaque élément sont dessinés en interne. Le secteur gravure de Delta Neo usine en 3D, grâce à sa machine CN 5 axes et en plusieurs étapes, un corps de bouteille évidé sur toute sa hauteur, percé transversalement au niveau de l’épaulement pour le passage de la barre de fixation et muni, en interne, d’un pas de vis en ses deux extrémités. L’un servira à fixer à sa tête le goulot en acier de la bouteille et à sa base un bouchon en aluminium en forme réglementaire du culot, ces deux pièces étant respectivement usinées selon le même process technique que le corps.

Afin de résoudre le problème d’équilibrage des « joueurs » (386 gr chaque) sur leur barre, un élément d’acier est produit, comme contre-poids, pour être vissé à l’intérieur du corps, à la base du col, et des petites pièces serre-barre sont prévues pour les maintenir de chaque côté de la façon la plus invisible possible.

Enfin, pour une finition luxueuse, et avec l’aide de partenaires historiques externes, chaque corps de bouteille sera anodisé et l’illusion de deux équipes adverses sera rendu par le traitement de surface OR de 11 goulots et ARGENT des 11 autres.

Quelques semaines plus tard, les joueurs sont fournis à Dymant, qui très satisfait du résultat, les remet à la société Bonzini qui va les monter dans le babyfoot. Le résultat est élégant, luxueux et le défi technique dissimulé au profit du confort de jeu des joueurs.

Une prouesse stupéfiante pour un ensemble magnifique et à la hauteur des attentes de tous. De belles parties de babyfoot en perspective !

Source  photos : © Collaboration Bonzini-Ruinart – Crédits Photos Fred Dumur 2017

Un projet à nous soumettre ?
Un défi technologique à relever ? Une question ?

Menu