Charnière de porte
InnovationPrototypeSolutions alternatives / cotraitance

Un process inédit pour des axes charnières

Dès 2015, des techniciens et commerciaux d’un fabricant de charnières pour meubles de cuisine toutes gammes ont sollicité Delta Neo pour résoudre un dysfonctionnement récurrent sur leurs charnières utilisant des systèmes à amortisseur. Ces charnières étaient sensées donner aux clients finaux un meilleur confort de vie grâce la fermeture automatique, en silence et douceur, de portes et tiroirs. Or, aucun fournisseur n’arrivait à trouver la cause ni la solution de ce dysfonctionnement.

En effet, quelque soit le nombre d’ouvertures et de fermetures des ouvrants, et donc du nombre d’utilisations de ces charnières, certains amortisseurs présentaient des fuites d’huile, rendant caduque leur fonctionnalité et les meubles souillés.

Comme tout amortisseur, ceux-ci sont composés d’un ressort de rappel, d’un piston rod (axe métallique rigide relié à une base circulaire) dans un petit réservoir rempli d’huile. Le piston coulisse dans ce réservoir lors de la compression ou de la détente du ressort, faisant varier le volume d’huile en fonction de la pression exercée et de la vitesse d’action souhaitée. C’est à l’occasion de ces mouvements que l’on observait ce défaut d’étanchéité.

Delta Neo décida de se pencher sur problème jusqu’alors insoluble.

Son bureau d’études et ses équipes techniques commencèrent, sur plusieurs mois, par pratiquer une centaine d’essais sur charnières existantes. Ils en déduisirent que la fuite d’huile serait liée au process de fabrication du piston, et plus particulièrement de sa tige, qui, par ailleurs avait aussi parfois tendance à se cintrer et donc à bloquer le mécanisme.

Deux problématiques d’amélioration technique et qualitative du fonctionnement des amortisseurs à résoudre pour Delta Neo sans perdre, néanmoins, de vue un objectif de production grande série (plus de 20 millions de pièces à produire par an) à isocoût de la solution existante.

Après moult hypothèses, recherches et expérimentations, le bureau d’études imagina alors de changer la matière utilisée pour la fabrication de la tige. Il se mit donc en quête DU fil adéquat, en version la plus standard possible et lança des essais sur une multitude de matières différentes tout en préservant les caractéristiques dimensionnelles et technologiques du cahier des charges en vigueur. Mais rien n’y fit :  même si de légers mieux étaient constatés avec quelques-unes des matières sélectionnées, le défaut persistait de manière trop aléatoire pour garantir une réussite à 100 %.

Une nouvelle idée surgit : ces problèmes ne viendraient – ils pas davantage de la qualité de la surface de la matière de l’axe que de ces caractéristiques propres ?

Des nouveaux essais, prototypes et préséries ont donc été tentés avec un process inédit : sur un fil de diamètre plus fort, et d’une résistance deux fois supérieure aux exigences du cahier des charges, il a été décidé de venir retirer, par enlèvement de copeaux, une petite surépaisseur de matière ainsi que les défauts (infimes cratères) à la surface du fil, aspérités créées semble-t-il au moment de son tréfilage. Ceci pour obtenir un état de surface parfait et une rigidité satisfaisante tout en  conservant les tolérances dimensionnelles finales  requises pour la bonne intégration de l’axe dans le piston.

Ce fut un travail de plus de deux ans en collaboration avec le client incluant la mise au point du procédé, l’approvisionnement de la matière et la conception de la machine. La longue expertise de Delta Neo dans le travail du fil a joué ici un rôle crucial pour démontrer toute la pertinence de ce process inattendu et le faire valider

La phase d’industrialisation avec un investissement de taille dans une machine dédiée est actuellement en cours et les équipes de Delta Neo sont fières aujourd’hui de pouvoir ajouter ce process à leur déjà longue liste de solutions technologiques atypiques et d’être en mesure, à court terme, de le proposer, comme modèle « standard », à tous les fabricants de charnières à amortisseurs, quelque soit leur domaine d’application (automobile, ameublement, équipement de la maison, etc.)

Un projet à nous soumettre ?
Un défi technologique à relever ? Une question ?

Menu